En 1958, Simca, désireux de remonter les ventes de l'Aronde déjà vieille de 6 ans à moindre frais, modifie en profondeur la cosmétique de l'auto sans en changer ni la structure porteuse, ni la mécanique. Les lignes, les coloris et les accessoires disponibles sont fortement inspirés par ce qui se pratique aux Etats Unis. L'aronde s'appellera à présent P60 comme "Personnalisation des années 60", rapport aux nombreuse options disponibles à la commande, de la combinaison de teinte et de sellerie, à l'autoradio "Simcaradio" en passant par l'embrayage "Simcamatic".

Voici en quelques vues un rapide tour du propriétaire de notre exemplaire de 1959 en finition Elysée, restauré à 100% dans nos ateliers.

 

Grille de calandre à phanons, portières de phares larges et chromées, baguettes latérales à insert gaufré, ailes arrières fuyante à larges feux verticaux, la Nouvelle Aronde à présent nommée P60 comme "Personnalisation des années 60" s'américanise fortement.

 

 

Les enjoliveurs en aluminium repoussé présentent un S en relief en leurs centres pour la version Océane, Plein Ciel et Elysée. Les baguettes ont un dessin spécifique à cette finition, avec un insert central en aluminium gauffré mat.

On retrouve l'appellation P60 en monogramme sur l'aile avant.

 

Personnalisation car pour ce millésime 1960, l'acquéreur d'une Aronde peut à présent définir les options de couleurs à la commande de l'auto en concession. 25 combinaisons de teintes sont disponibles.
Notre modèle revêt une robe Noire et un pavillon Grège du meilleur effet.

A noter que la peinture du pavillon est sa peinture originale lustrée.

 

La lunette arrière est considérablement agrandie, offrant une vue panoramique. Le pavillon est plus plat et nervuré, avec une petite visière sur l'arrière.

Les butoirs de pare-chocs qui équipent la P60 sont directement enpruntés à la Chambord.

 

L'enjoliveur de serrure de coffre est typique à la version Elysée.

 

Le monogramme "Record du Monde" rend hommage aux nombreux records établis par l'aronde sur l'autodrôme de Monthléry entre .

 

 

 

L'intérieur est équipé d'une banquette avant aux dossiers indépendants et inclinables appelée "3D".

Sur notre exemplaire, la sellerie est une combinaison de tissus cuivre et de vinyle texturé ivoire.

 

Le pare-brise aussi est agrandi. La planche de bord est typique à la P60, avec un compteur horizontal.

L'indicateur de vitesse est un ruban qui se déplace longitudinalement au gré de la vitesse de l'auto.

 

 

 

 

 

 

La malle arrière offre un volume de chargement honnête et plutôt bien dégagé.

 

Le moteur Flash dans son écrin. 1300 cm3, 48 ch, 7CV.

On distingue le radiateur de chauffage et son gros conduit textile, chargé de dégivrer et réchauffer l'habitacle par le biais d'un pulseur et d'un boîtier de commande à trois positions.

 

Pour revoir les étapes de la restauration de notre P60, cliquez ici pour la réfection mécanique.

 

retour à la page galerie