Panhard PL17 L5 1961 - réfection moteur.

 

Ce moteur installé dans le Cabriolet PL17 L5 a été refait à neuf au même titre que le reste de l'auto.

 

C'est un moteur 1722 M5T (comme Tigre) de 848 cm3, équipé d'un arbre à cames S et d'un carburateur 38 NDIX Zenith NOS. Les différentes tubulures d'admission et d'échappement sont en conséquense de ces options.

S'il reste dans une configuration stock dans ses performances, nous en avons amélioré les points critiques dans le but d'augmenter sa fiabilité.

Ce moteur est équipé d'une pompe à huile de plus gros débit constituée de deux pompes à huile d'origine accouplées.

Le bouchon de carter est adapté en conséquense.

 

Modification systématique, le pignon de distribution côté arbre à cames en Céléron d'origine, est remplacé au profit d'un pignon en Duralumin.

Le Céléron a en effet l'inconvénient d'être poreux et de se gorger ou de se vider de l'huile dans lequel il barbotte.

Cela ne pose pas de soucis pour un usage quotidien, mais en cas d'arrêt prolongé, la partie immergée reste imprégnée, alors que la partie à l'air libre se vide de son huile. A la clé, c'est la désagrégation du pignon assurée...

 

Côté étanchéité, les joints tournant à segment d'origine, outre les fuites chroniques qu'ils génèrent, ne sont pas adaptés à l'augmentation du débit d'huile. Ils sont donc remplacés sur la palier arrière de vilebrequin et sur le carter de distribution par des joints SPI en Viton.

 

En photo, l'installtion du joint SPI implique un changement de diamètre de la portée dans le carter. L'ancienne portée est fraisée, et la nouvelle façonnée en tôle 15/10 puis soudée au TIG sur le carter.

 

 

Le carter une fois fini avec le joint SPI en place.

retour à la page mécanique